À propos

Quelques mots à mon sujet

Je m’appelle Marie, alias La Fée Ballot, j’ai 27 ans et je suis une véritable passionnée de crochet, de fibres en tous genres et de teinture. J’ai emménagé en août dernier, dans la petite ville de Thionville, en Moselle.

J’ai commencé à apprendre le crochet en 2013 suite aux conseils de la thérapeute qui me suivait à l’époque. Parce que, comme beaucoup d’autres gens, j’ai souffert d’une dépression, et plus précisément, d’un épisode anxio dépressif.

Chez moi, cette dépression s’est manifestée, et se manifeste parfois toujours, par une tristesse profonde, une perte totale de confiance en moi, un état d’anxiété permanent et des troubles du sommeil qui me posent encore problème aujourd’hui.

Quel rapport avec la création me direz vous ?

La création, et plus particulièrement l’apprentissage du crochet, m’a permis de remonter la pente tout doucement. Je me souviens parfaitement du tout premier bonnet que j’ai crocheté. La sensation de calme que m’apportait soudainement cette nouvelle activité, et le bonheur de tenir en mains un objet créé par mes soins, pour quelqu’un que j’aime. Je l’ai offert pour Noël à mon petit frère cette année là, et il l’a porté fièrement pendant des années !

Ma passion pour la laine, la teinture et le crochet me sert véritablement de refuge, et me permet aujourd’hui de vivre une vie plus épanouie, plus calme, plus sereine.

Marie fait un câlin à sa laine

Du crochet, mais pas que !

Comme j’adore apprendre de nouvelles choses, j’ai commencé à vouloir explorer d’autres facettes des arts du fil.

C’est comme ça que j’ai découvert le crochet Tunisien. Alors oui, je sais, il y a ‘crochet’ dedans, mais ce n’est pas tout à fait la même chose. En réalité, le crochet Tunisien, c’est pile à la frontière entre le crochet et le tricot. C’est une technique différente, et passionnante !

Et puis est apparue l’envie de créer mes propres modèles de crochet. Pendant plusieurs années, je ne créais que pour moi, et pour mes proches. Et là surprise ! On me complimentait régulièrement sur mes réalisations. J’étais ravie !

Poussée par ma famille et surtout mes amis, j’ai commencé à rédiger quelques patrons, vendre des bonnets, des bandeaux. Ça m’égayait un peu les fin de mois difficiles.

Par la suite, j’ai découvert la teinture un peu par hasard, quand je vivais en Écosse. J’ai ce souvenir très clair du premier écheveau sorti de mon chaudron, teint avec des colorants alimentaires de toutes les couleurs. Ce jour là je me suis dit : « c’est ça que je veux faire de ma vie ! ».

Si vous le souhaitez, vous pouvez d’ailleurs découvrir mes créations laineuses dans ma boutique Etsy, et mes patrons sur Ravelry.

Mais pourquoi La Fée Ballot ?

J’ai décidé d’ouvrir ce Blog pour différentes raisons, dont je vous parle plus en détail dans mon article de bienvenue, ici.

Le nom La Fée Ballot a été choisi parce qu’il me fait beaucoup rire, et parce que je souhaitais garder un ton léger et amusant.

Le mot Ballot me définit tellement bien, qu’il aurait été dommage de s’en passer !

Marie se fait surprendre en train d'essayer de manger un de ses écheveaux

Quelques faits, pris au hasard

    • Je suis complètement accro au café.

    • Je suis moitié allemande, du côté de ma petite maman.

    • Je parle trois langues couramment.

    • Je suis hypersensible.

    • Je suis une personne à chats ET à chiens, je ne saurais pas choisir.

    • Mon animal préféré, c'est la chèvre - je suis tout simplement amoureuse de ces petites bêtes.

    • En 2019, j'ai vécu 3 mois dans une ferme qui élevait chèvres, moutons et même un lama et un alpaga !

    • J'adore voyager. J'ai eu la chance inouïe de vivre 8 mois en Écosse et 3 mois au Gabon.

    • Je ne suis pas très dessert, et je n'aime pas le chocolat (oui, oui) !

    • Je retrouve quotidiennement des bleus sur mon corps que je ne me souviens pas m'être faits.

    Alors dites-moi, on a des points communs ?